dimanche 1 décembre 2019

Faut-il vraiment arrêter de faire sa lessive au savon?


Bashing de la lessive au savon: qu'en est-il vraiment?

Une polémique a vu le jour et prend de l'ampleur sur internet et les réseaux sociaux : la lessive faite maison au savon de Marseille serait à l'origine d'un encrassement du linge, des tuyaux d'évacuation et de la machine à laver, au point de la mettre hors service.

Qu'en est-il exactement ?
Faut-il cesser de fabriquer sa lessive soi-même ?
Et la lessive à la cendre, c'est aussi un problème ?
Comment laver les langes de bébé, alors ?
Et comment récupérer du linge encrassé, qui sent toujours mauvais ?

En la matière, rien n'est simple, comme toujours! Cet article fait le point sur ces questions existentielles!

Le problème numéro 1 vient de la teneur en calcaire de l'eau que vous utilisez, pas de la lessive. Avec quelques astuces, on peut bien sûr continuer à faire et à utiliser sa lessive maison sans conséquences négatives. L'intérêt est bien sûr économique, mais on évite aussi pas mal d'ingrédients chimiques non identifiés et problématiques des lessives du commerce.

Avant d'aller plus loin, il est nécessaire de s'intéresser quelque peu à la chimie des lessives et des détergents.


Si, à l'instar de David Vieille, vous avez des langes de bébé à laver, la question de la lessive utilisée est vite cruciale. Cet excellent ambassadeur du mode de vie sans déchet (enfin un homme!) fait un travail remarquable et remarqué dans le Jura. Mais il a jeté un peu rapidement le bébé (pas le sien, hein!) avec l'eau du bain dans son blog.

Il a raison sur un point crucial : la lessive au savon forme une "crasse de savon" à la longue en présence de calcaire dans l'eau. Et sur le plateau suisse, on sait combien les eaux sont riches en calcaire, elles sont dures à très dures. Ce n'est pas le cas de Lausanne, par exemple, qui puise l'eau du lac pour son réseau.

Et si, en bons clients du marketing des lessiviers, vous avez intégré l'idée qu'il est plus écologique de laver à basse température (30 degrés et moins), alors vous aurez un sérieux problème avec votre lessive au savon de Marseille!

"Crasse de savon"


Voyons un peu comment et pourquoi se forme cette "crasse de savon" qui bouche les tuyaux et ternit le linge, qui risque de sentir mauvais à la longue (cette crasse est un nid rêvé pour les bactéries qui s'y complaisent et s'y reproduisent). Tout d'abord, il s'agit de savoir ce qu'est le savon. Le savon est le résultat d'un mélange entre matières grasses (végétales dans le cas du savon de Marseille et des savons artisanaux saponifiés à froid; animales ou synthétiques pour les produits industriels) et une base forte, soit l'hydroxyde de sodium ou de potassium. C'est donc le sel d'un corps gras, ou un carboxylate de sodium ou de potassium, de son joli petit nom chimique.

Wikipedia explique très bien pourquoi le savon lave : son caractère amphiphile (un bout de la molécule est chargée négativement, l'autre bout positivement) permet de nettoyer, c'est-à-dire de se fixer aux salissures et de les entraîner dans l'eau de rinçage.
"Les propriétés détergentes de l'eau savonneuse, agitée ou brassée, s'expliquent : les savons par leurs queues lipophiles se fixent à la salissure graisseuse ou à la tache d'huile, et l'extraient du tissu ou support en l'enveloppant dans des colloïdes ou gouttelettes sphériques qui se séparent et coalescent avec des myriades de micelles. Au cours de l'agitation, les gouttelettes ou les micelles peuvent éclater à l'instar de bulles de savon dans l'air, mais la séparation est éphémère. Elles reforment aussitôt des gouttelettes ou micelles dans ces phases liquides et condensées. (...).
Mises en suspension et stabilisées dans l'eau malgré les chocs incessants, les gouttelettes huileuses et les poussières graisseuses qui ne peuvent plus s'agglutiner finissent par être entraînées par l'eau de rinçage."

Ensuite, ce sel de savon va réagir avec la présence de calcium dissout dans l'eau, donc dans l'eau calcaire. Comment? Raffa Grand ménage l'explique simplement ainsi :
"Lorsqu'on dissout du savon dans une eau dure, le savon va réagir avec les ions calcium (et autres) en libérant ses ions sodium (ou potassium) : il se produit alors des sels de calcium (et autres). Or ces derniers sont insolubles dans l'eau. Ils précipitent en flocons gras : le savon calcaire ou savon de chaux. Plus il y a du savon calcaire qui se forme, moins il y a de savon disponible pour nettoyer."
Donc en gros, si votre eau est calcaire, non seulement votre lessive va encrasser vos tuyaux à cause de la crasse de savon qui se forme, mais en plus votre linge ne sera pas propre.

Wikipedia dit la même chose autrement:
"Dans une eau dure, les molécules du savon réagissent avec les ions calcium et forment des dépôts de sels de calcium. Comme le savon est piégé, il faut une plus grande quantité de savon pour nettoyer à efficacité égale. Pour éviter ces inconvénients, on ajoute aujourd'hui aux savons des agents anticalcaires comme le très commun complexant EDTA.

Une eau dure, c'est-à-dire riche en cations calcium ou magnésium, a pour effet de faire disparaître le savon, c'est-à-dire de substituer les carboxylates de sodium ou potassium en carboxylates de calcium ou magnésium insolubles dans l'eau, formant la « crasse de savon ». Les détergents synthétiques sont conçus pour être moins sensibles à la dureté de l'eau."
Voilà, maintenant vous savez comment se forme cette crasse de savon.

Au passage, l'EDTA n'est pas biodégradable et très nocif pour l'environnement. Il est largement utilisé dans les cosmétiques industriels (13% en contiennent, selon INCI Beauty), à raison du tiers des composants pour les eaux micellaires, de plus de 40% pour les crèmes solaires, et même de plus de la moitié pour certains masques pour le visage!

Et sous la douche?


A noter que si vous utilisez des savons artisanaux sous votre douche, et que votre eau est calcaire, il est aussi important de vérifier régulièrement l'état de vos canalisations.

En plus du problème du calcaire, les savons artisanaux saponifiés à froid contiennent de la glycérine (qui se forme naturellement lors de la saponification des matières grasses) et un excédent de matières grasses non saponifiées (on dit alors que le savon est "surgras"): c'est très bon pour votre peau, mais pas top pour vos canalisations!

Mes savons olive et karité maison

Démontez donc vos siphons de lavabo au moins une fois par année (vous serez surpris!), utilisez des longues brosses pour bien faire partir ces couches qui s'accumulent avec le temps. Ou alors vous pouvez attendre. Et vous devrez un jour faire appel à une entreprise qui va récurer votre tuyauterie de manière professionnelle, ce qui est assez coûteux!

Que faire alors ?


C'est simple: il s'agit d'abord de connaître la dureté de votre eau communale. Demandez-la, on vous la donnera sans problème. La plupart des cantons publie sur leur site officiel une liste de leurs communes avec la dureté de l'eau.

Une première mesure est de faire installer un adoucisseur d'eau dans sa maison si on a la chance d'en être propriétaire. Il s'agit du même mécanisme qui garnit les lave-vaisselles: une résine piège les ions de calcium dans l'eau, et grâce à une saumure, cette résine est régulièrement purgée pour rester efficace.

On peut aussi récolter l'eau de pluie et l'utiliser pour la machine à laver. Il existe des lave-linges qui ont deux entrées d'eau, justement pour permettre le branchement d'une cuve de récupération d'eau de pluie.

Si on ne peut pas installer un adoucisseur ou récupérer de l'eau de pluie, on va simplement rajouter des cristaux de soude à chaque machine, en plus de sa lessive au savon. Une à deux cuillères à soupe, en fonction de la dureté de votre eau. Les cristaux de soude sont un très bon dégraissant, et en plus, ils vont capter les ions calcium et ainsi éviter la formation de cette crasse de savon.

La bonne recette de lessive


Je suis régulièrement confrontée à des recettes de lessive qui n'utilisent que du bicarbonate de calcium et du savon. Ah oui, juste du savon de Marseille, du bica et de l'eau chaude, c'est très simple, minimaliste, très zéro déchet! Mais cela ne fait pas une lessive efficace. Elle est même dangereuse pour les tuyaux.

Ma recette, je ne l'ai pas inventée, elle est proposée par Cécile Berg, dans son ouvrage "Greenwashing". Elle a la particularité d'utiliser de l'acide citrique, en plus du bicarbonate (2 parts de bica pour 1 part d'acide citrique): pas pour faire "pschtt", mais pour former du citrate de sodium. Ce citrate a le pouvoir d'adoucir l'eau en piégeant les ions calcium, donc augmenter le pH de la lessive.

Gage de qualité, Cécile Berg est docteure en chimie pharmaceutique, elle sait donc de quoi elle parle! Fuyez donc les blogs d'amateur-e-s en zéro déchet!

La photo du savon de Marseille râpé vient d'un blog canadien qui donne une recette acceptable, car il y a des cristaux de soude dedans.

Une recette acceptable, celle de la maison jacynthe
Vous retrouverez ma recette ici, c'est celle de Cécile Berg.

Et les langes de bébé, comment les laver? 


C'est peut-être la limite des lessives faites maison, comme pour les tissus dits "techniques" de sport.

Avant l'invention des couches jetables et des lessives synthétiques, on emmaillotait les bébés avec des langes en tissu "normal", soit du coton ou du lin, avec une culotte tricotée en laine autour.

Pas du tout waterproof, pas confortable, mais lavable! On avait aussi l'habitude de cuire le linge dans de grandes lessiveuses. On lavait moins souvent, mais quand on lavait, on lavait plutôt bien! Une sacrée entreprise, pénible physiquement, et chronophage. Heureusement, on a depuis inventé les lave-linge!


Lessiveuse en cuivre, à chauffage intégré
Bac à lessive, qui s'insère dans la lessiveuse
Aujourd'hui, la plupart des textiles sont mélangés à des fibres synthétiques. Du coup, on ne peut plus cuire le linge qui le nécessite.

Par contre, on peut laver plus chaud. Croire que tout laver à 30 degrés est possible est une sacrée bêtise, si bête qu'elle vient sûrement de l'industrie des marchands de lessive, qui ont trouvé un argument pour faire changer les habitudes des gens, et donc d'acheter leurs produits toxiques.

Car si on ne peut plus cuire le linge, on doit obligatoirement modifier l'un des 4 autres paramètres incontournables en matière de nettoyage: la chimie. Laver à 30 degrés ou à froid, si on veut que cela lave, on est obligé de charger la lessive en produits chimiques plutôt puissants!
Ayez du T.A.C.T pour nettoyer!
T pour temps: plus on lave longtemps, plus c'est propre (d'où l'intérêt du pré-trempage)

A pour agitation: plus on frotte, mieux ça lave (la fameuse huile de coude!)
C pour chimie: plus il y en, plus ça lave (au détriment de notre santé et de la nature)
T pour température: plus c'est chaud, mieux c'est (ex: vinaigre chaud contre le calcaire)

Si, soucieux de l'environnement, vous avez opté pour des langes lavables, d'abord bravo! 
Mais vous êtes obligés d'utiliser des lessives du commerce. Choisissez la moins riche en produits toxiques et mauvais pour l'environnement, même si je sais qu'il est impossible de connaître l'exacte composition des lessives (pas d'obligation légale de déclaration des ingrédients, comme pour les produits alimentaires, une sacrée lacune juridique!).


Et la lessive à la cendre, c'est ok?


Oui, c'est ok, mais avec les mêmes précautions que pour la lessive au savon.

La lessive de cendre est une solution très basique en raison de la présence d'oxyde de potassium ou potasse.
En machine, et en présence de linge avec des souillures grasses (ce que sont nos vêtements portés à même la peau ou nos oreillers et nos draps, puisque notre peau produit du sébum), la lessive de cendre va former ... du savon directement dans le tambour.

Mais le problème du calcaire reste le même. Ne pas oublier les cristaux de soude à chaque lessive!
Ma recette est ici.


Pour décrasser son linge


Pour enlever cette crasse de savon de votre linge, il vous faut une baignoire ou un très grand bac de trempage, du temps et quelques produits basiques.

L'idée est de faire tremper votre linge "propre" (donc déjà lavé en machine avec votre lessive habituelle, au savon ou à la cendre) dans la baignoire remplie d'eau très chaude. Dans cette eau chaude, vous ajouterez 9 cc du mélange suivant, à conserver dans un bocal hermétique:
  • 1/4 de tasse de cristaux de soude 
  • 1/4 de tasse de borax ou à défaut de percarbonate de soude
  • 1/4 de tasse de Calgon ou 1/2 tasse de lessive en poudre du commerce
Bien dissoudre les poudres et y ajouter votre linge propre et mouillé.
Laisser baigner durant 3 à 4 heures, en remuant chaque heure.
Chez Nature's Nurture, le trempage (ou "laundry stripping") donne des résultats plutôt visibles...!
La coloration de l'eau peut être très faible, ce n'est pas un indicateur de réussite de l'exercice! Par contre, il semble que l'odeur soit assez nauséabonde... Après trempage, vous essorez votre linge et le remettez au lave-linge, sans aucun produit, pour un dernier tour de rinçage.

Le borax est difficile à obtenir, il est en général vendu dans les drogueries, mais pas toutes, car ce produit n'est pas anodin au plan environnemental et la législation suisse sévère à son égard. En France voisine, par contre, il est plus commun.

Vous pouvez vous contenter des seuls cristaux de soude, mais si vous voulez vraiment un bon décrassage, il vaut mieux mixer 2 à 3 ingrédients, afin de viser le spectre le plus large possible de minéraux fixés dans le linge.

Après ce "stripping" de votre linge, vous pouvez continuer d'utiliser votre lessive au savon, mais n'oubliez pas d'ajouter les cristaux de soude si votre eau est calcaire!


Bonne lessive à tous ! 

17 commentaires:

  1. super intéressant. Je suis repassée aux lessives du commerce... pour cause de mauvaises odeurs.
    Et comme j'emploie du savon dur sous la douche, je dois vraiment nettoyer mon siphon chaque semaine (mais je ne descends pas très bas, faudra que je regarde ça!)

    Par contre, attention, le borax c'est reconnu comme cancérigène, mutagène et reprotoxique. Il faut absolument éviter de l'employer si on est enceinte, et je pense que c'est une des raisons pour lesquelles il a un peu disparu des échoppes en Suisse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vous avez raison! Merci de le rappeler!
      La plupart des produits chimiques sont dangereux pour la santé quand utilisés purs. Je pense à la poussière qui se dégage du SCS ou du SCI par exemple. Quand on est enceinte, on doit absolument faire attention à tout produit chimique que l'on manipule et porter des gants, des lunettes, un masque de protection... ou ne pas en toucher du tout!

      Supprimer
  2. Bonjour ! merci pour cet article, je l'ai trouvé plus jsute et précis que celui de David Vieille, effectivement.
    Cependant, il y a une chose qui chimiquement n'est pas juste, c'est de tremper le linge dans de l'eau très chaude avec du percarbonate de sodium pour le décrasser : l'effet obtenu est surtout de le décolorer ... le percarbonate est un blanchissant, surtout à haute température. La coloration de l'eau obtenu, à mon avis, c'est de la crasse + des pigments que les tissus ont perdus...
    Cordialement
    Flavie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne observation! Mais le percarbonate ne fait pas que décolorer la teinture, il décrasse aussi vraiment grâce au dégagement d'oxygène lorsqu'il est en solution chaude. C'est intéressant pour les taches qui pourraient subsister. Je ferai l'essai avec des linges blancs pour voir, l'idéal étant de le faire avec du percarbonate et avec du borax. Le borax a un avantage : en solution, il garde son pouvoir nettoyant. Il a est donc efficace pour longtemps que le percarbonate, ce qui est intéressant en trempage de plusieurs heures. A voir...

      Supprimer
  3. Merci Valérie pour cet article. J'ai mis le lien vers ton article sur mon blog, car c'est un bon complément d'information. Encore une fois, chez moi, l'ajout de cristaux de soude n'a pas suffit à décrasser mon linge. Mais je vais faire des essais avec le bicar + acide citrique. Au fait, as-tu essayé de "stripper" ton linge? Ca m'intéresserait de connaitre le résultat.
    A bientôt
    David

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, non je n'ai pas encore essayé, j'attends le prochain jour de lessive! Je le ferai avec des linges blancs, pour être sûre que ce n'est pas la teinture qui décolore...! Je te tiendrai au courant du résultat. N'oublie pas la proportion de 2 part de bicarbonate pour 1 part d'acide citrique (200 g / 100 g). Et si ton eau est très calcaire, je rajouterais de toute façon des cristaux de soude pour piéger le Ca...

      Supprimer
  4. Bonjour, merci pour cet article ! J'utilise la recette de lessive de Cécile Berg (avec acide citrique et bicarbonate) depuis environ deux ans et habite justement dans la chaîne du Jura. Mon expérience est la suivante : même avec cette recette, le linge finit par sentir un peu bof. Je n'avais jamais pensé qu'il pouvait s'agir d'un encrassement de savon ! Quant aux couches lavables qu'on passe en machine depuis plus d'un ans, nous avons constaté que 1) ça sent souvent pas super bon, même si les taches finissent toujours par partir et 2) les couches de protection en PUL (tissu de polyestère censé être imperméable) ont fini par ne plus être imperméables, sans vraiment savoir pourquoi. Nous soupçonnons la lessive et certains composants (notamment le percarbonate, que nous avons ajouté quelques fois), sans pouvoir confirmer...

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cette article très intéressant, qui fait écho à celui de David Vieille qui m'a mené ici. J'ajouterais en complément: cela fait 10 ans que je donne des ateliers sur les couches lavables, 10 ans que j'explique que pour laver des couches en tissu, il ne faut pas utiliser de lessive maison, surtout pas celle au savon de Marseille (pour les raisons expliquées dans votre article et d'autres). Petit rappel encore: on ne lave pas des couches comme des habits, la "routine" est bien différente et implique un premier rinçage en machine ainsi qu'une GROSSE dose de détergent. Il est vraiment indispensable, quand on utilise des couches lavables, de bien se renseigner en amont (et pas de juste prendre la première info que l'on trouve sur le net ;-) ) pour pouvoir les garder en pleine forme le plus longtemps possible.

    RépondreSupprimer
  6. Et la lessive au liere, ça donne quoi ?

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article, bien construit et très instructif! J'ai cependant une question :
    pourquoi rajouter des cristaux de soude lorsque l'on utilise de la lessive à la cendre ? Puisque celle ci est essentiellement composée de carbonate de potassium (potasse), est ce qu'il est quand même nécessaire de rajouter encore en plus du carbonate de sodium (cristaux de soude) ? On pourrait penser que la solution est assez basique comme ça, et qu'il y a peu de risques de formation de cette fameuse crasse de savon, puisqu'il n'y a quasiment pas de de corps gras (à part celle déjà présente sur le linge. Merci :)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour !
    Si notre lessive maison contient déjà des cristaux de soude, vous semble t il nécessaire den ajouter dans le tambour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Relisez la recette, il s'agit de bicarbonate de soude et pas de cristaux de soude...!

      Supprimer
    2. Dans la recette il y a les deux : bicarbonate et ceistaux. Du coup quelle est votre recommandation ? Merci

      Supprimer
  9. Bonjour, que pensez-vous du lavage au savon noir liquide? Il va également encrasser tuyaux et linge? Merci

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour, de ce fait si j'ai un adoucisseur d'eau le problème est-il "résolu"?
    Puis-je utiliser la recette de lessive que vous donnez ou celle à la cendre est-elle mieux (j'ai un poêle à pellets)?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour
    Tout d'abord merci pour cet article très intéressant. J'utilise depuis plusieurs mois une lessive composée de 30% de savon, coco relargué (cocoate de sodium je crois ?) 30% de bicarbonate 25% de cristaux de soude et 15% de percarbonate. Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez ?

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour
    Tout d'abord merci pour votre article très intéressant. J'utilise depuis plusieurs mois une lessive composée de 30% de savon coco relargué (cocoate de sodium je crois?), 30% de bicarbonate, 25% de cristaux de soude et 15% de percarbonate. Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez ? Merci d'avance.

    RépondreSupprimer

Votre avis...