Crème corporelle à l'avoine (dupe "Dream Cream")

Cette crème corporelle à l'avoine est un dupe!
Vous lisez la légende et là, vous vous dites: "mais c'est quoi encore ce truc, un dupe?".

Dans le monde du DIY (do-it-yourself ou fait maison), il existe un sport assez courant: reproduire chez soi des produits classiques et industriels qu'on aime bien. Pour cela, il faut savoir lire les étiquettes. Ensuite, il faut choisir les ingrédients de remplacement si nécessaire et oser une formulation.

La formulation est très importante. Pour y arriver, il s'agit de connaître sa grammaire cosmétique, de comprendre comment fonctionne une émulsion, ce qui l'épaissit, ce qui va la liquéfier au contraire. Pas simple! Il suffit de changer d'émulsifiant et la texture est toute différente. L'expérience de plusieurs années de pratique de "touillage cosmétique" commence à porter ses fruits...!

Cette crème corporelle est basée sur du "lait d'avoine" et de l'huile d'olive. Mon pot de chez L*sh étant vide, et n'ayant pas l'occasion d'y retourner, j'ai pris ma loupe pour déchiffrer la composition de ma "Dream Cream". Et là, horreur, je découvre la présence triethalonamine, une substance tampon d'origine chimique mal notée par le site de Rita Stiens www.laveritesurlescosmetiques.com. Quésako? La triéthanolamine est un allergène reconnu, à pouvoir allergisant modéré. A éviter donc.


La triethalonamine est chargé d'épaissir la crème, comme on peut le supposer de la description qu'en fait la Gazette cosmétique: "La triethanolamine, plus communément appelée TEA, est une amine tertaire. Ce composé basique intervient dans la formulation d'un cosmétique le plus fréquemment comme agent de neutralisation des carbomères. Les carbomères sont des polymères dispersibles dans l'eau auquel il est nécessaire d'apporter un agent basique pour obtenir un gel et donc épaissir la formule.".

Exit la TEA! Si j'avais eu une loupe au magasin, je ne l'aurais pas achetée. L'avantage de ce magasin est qu'on peut y rendre les pots vides, qui sont recyclés. Il vaut mieux lire les compositions des produits sur leur site avant d'y aller et de s'en tenir à ce qui est plus ou moins "propre".

En avant pour ma propre formulation...

Toute recette cosmétique, surtout si c'est un dupe, commence par un "triture-méninge"!
L'élément de base aqueux est du lait d'avoine et de l'hydrolat de rose. L'avoine adoucit non seulement l'estomac grâce à ses fibres douces (béta-glucane), mais aussi la peau.

Pour faire du lait d'avoine, rien de plus facile! Comme c'était le matin et que j'avais un petit creux, j'ai mis 50 g de flocons dans 6 dl d'eau et porté à ébullition. Je laisse reposer 2 minutes et je passe le tout dans une passoire à trous moyens. J'obtiens env. 5 dl de "lait d'avoine" et un bol de porridge à manger tiède avec un peu de coulis de fruits ou de confiture... (mais je m'égare...!).

La phase grasse de cette crème est constituée d'huile d'olive et de beurre de cacao, ainsi que d'acide stéarique, un agent de texture très utilisé dans les bougies ou dans les savons.

Au niveau de l'odeur, on trouve dans l'ordre de l'huile essentielle de rose, de camomille bleue (ou matricaire ou allemande), de tea tree, de lavande et du benjoin. Les proportions seront aussi déterminées par cet ordre.

Pour remplacer la TEA, j'ai ajouté de l'alcool cétylique, un co-émulsifiant qui épaissit (agent de consistance), d'origine végétale. Il stabilise les émulsions et forme un film sur la peau (bien utile contre la déshydratation). Il est aussi émollient, donc il assouplit la peau de crocodile des jambes.

Au final, j'ai oublié la glycérine! Du coup, ma crème était un peu trop épaisse. J'ai donc ajusté avec mon ingrédient fétiche: à froid, j'ai ajouté du gel d'aloe vera. Très hydratante, l'aloe vera soigne la peau un peu irritée ou en cas de coup de soleil.

Comme pour un plat cuisiné, tout commence par la mise en place...

Crème corporelle à l'avoine (Dupe "Dream Cream")
(copyright valesavabien.blogspot.com, tous droits réservés)

Pour un pot de 240 ml, bien lavé et désinfecté.

Préparer un bol d'eau froide (pour le refroidissement).

Dans un bol à bain-marie, mesurer les ingrédients suivants (phase A Aqueuse)
  • 120 g de lait d'avoine (oat milk)
  • 48 g d'hydrolat de rose (si on n'en a pas, on peut ne mettre que du lait d'avoine: 168 g) (Rosa damascena water)
Dans un second bol à bain-marie, mesurer les ingrédients suivants (phase B Huileuse)
  • 36 g d'huile d'olive (Olea europaea)
  • 12 g de beurre de cacao (Theobroma cacao)
  • 4,8 g d'acide stéarique (Stearic acid)
  • 7,2 g d'alcool cétylique (Cetyl alcohol)
  • 7,2 g de cire émulsifiante No 2 (de chez aroma-zone, Cetearyl wheat straw glycosides, cetearyl alcohol)
Quand tout est bien fondu et les deux bols à env. 70 degrés, sortir les bols de leur bain, et verser la phase A dans la phase B: on verse l'eau dans l'huile. Et fouetter avec le fouet magique (voir image ci-contre).

La clé de la réussite, c'est maintenant: fouetter tranquillement durant 3 minutes, sans s'arrêter, sans faiblir!

Après 3 minutes, le mélange a déjà dû épaissir un peu.
Placer alors le cul du bol dans un plus grand bol d'eau froide, pour le refroidissement. Fouetter à nouveau 3 minutes. Là, la crème acquiert sa consistance presque finale.

Quand la crème a bien refroidi, on peut ajouter:
  • 50 gouttes de Cosgard (pour conserver: Benzyl alcohol, Dehydroacetic acid, aqua (Water))
  • 5 gouttes d'huile essentielle de rose (Rosa Damascena)
  • 3 gouttes d'huile essentielle de camomille allemande (ou bleue) (Matricaria recutita)
  • 2 gouttes d'huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia)
  • 2 gouttes d'huile essentielle de lavande (Lavandula angustifolia)
  • 2 gouttes d'huile essentielle de benjoin (Styrax tonkinensis)
  • 12 g de gel d'aloe vera (ou plus, si vous désirez une crème plus fluide)
Le gel d'aloe vera assouplit une crème trop épaisse et apporte de l'hydratation.
Avec 14 gouttes d'huiles essentielles pour 240 g de produit final, c'est peu parfumé. J'aime les odeurs légères. Si vous le souhaitez, vous pouvez en mettre plus. Ou ne pas en mettre du tout. L'hydrolat de rose apporte déjà une petite odeur agréable.

Et voilà, vous avez une crème magnifique bien nourrissante, bien hydratante aussi.
Plus d'excuse pour les peaux de crocodile!

Et avec le reste de "lait d'avoine", on fait quoi?

Ce sera l'objet d'un autre post: bien plus rapide qu'une crème, le reste de lait sert à fabriquer du gel douche qui mousse et est très très doux pour la peau!

*****


Vous voulez organiser un atelier de création de produits cosmétiques ou ménagers entre copin-e-s? Ou avec des voisin-e-s? 
Consultez l'offre de mes prestations et n'hésitez pas à prendre contact!


Commentaires

  1. Bonjour,
    On attend toujours votre recette de gel douche avec le lait d'avoine.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour
    Cette creme est parfaite pour apaiser mon cuir chevelu mais pas adapté du coup j’aimerai en faire un shampoing... que devrais je changer s’il vous plait ? Merci d’avance pour votre temps.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre avis...

Posts les plus consultés de ce blog

Panisses grillées: vive la farine de pois chiches! {C}

En 10 minutes chrono, un dessert italien léger et gourmand... à deviner!

Pain super facile à IG ridicule (et sans gluten)