Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

lundi 5 décembre 2011

Contre la peau de croco: le beurre corporel

C'est l'hiver, il fait froid et surtout il fait chaud dans les maisons. On porte manches longues et pantalons. Résultat: ça frotte toute la journée. Nos eaux calcaires n'arrangent rien. On boit moins qu'en été (grave erreur!) et la peau se déshydrate, sèche, et désquame. C'est la saison des peaux de croco!

Pour lutter, aux armes! Boire, boire, boire (de préférence de l'eau, des tisanes, des jus, mais ne pas bouder un petit verre de vin de temps en temps, c'est quand même bien bon!), et aussi manger de l'huile de lin (voir la recette pour l'avaler au petit déjeuner sans y penser), manger des poissons gras (saumon, sardines...). Et aussi, peeling une fois par semaine (la recette du peeling des îles suivra tantôt).

Le petit plus: le beurre corporel à étaler sur la peau humide après la douche.

Ultra facile à confectionner, voilà un beurre corporel à l'huile d'avocat qui assouplit instantanément et pour un bon moment.

N'oublions pas que les produits cosmétiques industriels ajoutent des silicones, ou pire des huiles minérales, pour faire apporter du "glissant" et pour faire durer l'effet assouplissant, . Les silicones ou huiles de silicone (p. ex. dimethicone, trimethicone) sont agréables sur la peau. Elles remplacent les huiles végétales. D'origine synthétique, elles sont dérivées du silicium. Elles ont surtout le grand désavantage d'être très difficilement biodégradables, donc à chaque douche, on les envoie dans la nature. Les huiles minérales comme la paraffine (paraffinum liquidum), la vaseline (petrolatum) ou la cérésine proviennent de résidus de la distillation d'huiles minérales. Ce sont des déchets souvent issus de la pétrochimie. Même les produits pour bébé en contiennent... ouvrez les yeux! (informations tirées du livre de Rita Stiens "La vérité sur les cosmétiques").

Parce que nous le valons bien, choisissons des huiles végétales, bien meilleures pour la peau, la santé et l'environnement. Le beurre de karité, l'huile d'avocat, le concentré de phytostérols d'avocat (une sorte de beurre d'avocat, mélangeant l'avocat à de l'huile d'olive), auxquels j'ai ajouté de l'huile de baobab dont j'ai déjà parlé ici.
Dans le cas de ce beurre corporel, il vous faut:

Recette du Beurre corporel à l'avocat
  • 43,7 g de beurre de karité
  • 0,7 g de concentrés de phytostérols d'avocat
  • 48,5 g d'huile d'avocat
  • év. 5 ml (1 cc) d'huile de baobab
  • 4 gouttes de vitamine E (pour éviter le rancissement)
  • év. 5 gouttes d'huile essentielle bonne pour la beau (géranium, bois de rose, sauge, palmarosa....)
Mettre à fondre le beurre de karité au bain marie. Une fois liquéfié, ajouter les autres ingrédients. Mettre en pot et laisser refroidir. C'est tout!
Cette recette est presque celle publiée par aroma-zone ici.


Le principe des beurres corporels est toujours le même: il n'y a que des matières grasses, mais on mélange les consistances selon le résultat souhaité. En rajoutant de l'huile, on obtient un baume toujours plus souple. Le grand avantage est que le beurre ne moisit pas et se conserve relativement longtemps si on n'oublie pas la vitamine E (plusieurs mois). Il peut rancir tout au plus: à ce moment, l'odeur ne laisse aucun doute. Si tel est le cas, direction la poubelle!

3 commentaires:

  1. Coucou Valérie...trop cool ton blog..tu es remplie de bonnes idées...en plus tu m'en donnes pour Noël..j'aimerai bien fabriquer un beurre corporel a l'avocat..mais ou trouves tu la marchandise...??as tu des adresses??
    merci..gros gros bisous!!
    Sandrine

    RépondreSupprimer
  2. hello Sandrine, c'est chouette que tu passes par ce blog! Pour les adresses, regarde déjà la rubrique "Papilles voyageuses". Je ferai tantôt un post ou une rubrique sur le sujet, c'est une bonne idée!
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. ... déjà changé: la catégorie "source de bulles" contient les adresses où se procurer les ingrédients cosmétiques de base...

    RépondreSupprimer

Votre avis...