Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

dimanche 15 novembre 2015

Mes petits bouillons-cube fait maison

Passant en revue l'autre jour les pots de bouillon au magasin, j'ai détaillé les compositions à l'affut du gluten et du sucres cachés et... j'ai battu en retraite! Mon supermarché local n'a pas de bouillon consommable. Et je suis sortie en maudissant l'industrie agro-alimentaire, qui nous fourgue de la maltodextrine, du sucre, de l'huile de palme, des anti-oxydants, des additifs E en veux-tu en voilà...

Pour un bon bouillon, il faut...
Toujours à l'affut de défis cachés, je me suis dite que je pourrais bien aussi le fabriquer. Non? C'était parti pour une vaste recherche sur la meilleure façon de confectionner du bouillon. Et quelle n'a pas été ma surprise de constater que le bouillon est en fait aussi un remède qui soigne pas mal de bobos. Les vieilles recettes de nos arrières-grand-mères (d'avant maggi, knorr et compagnie) font les choux gras des milieux paléo, par exemple. C'est le fameux "bone broth", bon pour tout.

Un bouillon, c'est très simple à faire. Mais cela demande de la patience. Il ne faut pas rester à côté de la casserole durant 8 heures, donc c'est compatible avec un rythme de vie moderne. On met le tout en route le matin, on laisse mijoter toute la journée et le soir, on a un magnifique bouillon! (ça joue aussi pour la nuit, si on supporte l'odeur du bouillon le matin!).

Les ingrédients de base sont bon marché. Il faut des os. Oui, des os, à demander au boucher, qui saura d'où viennent ses bêtes et pourra en garantir la qualité. Les os riches en cartilage sont à privilégier: os à moelle, queue de boeuf; pour la volaille, pattes et têtes en plus des os de la carcasse dont on aura mangé la viande (les conserver au congélateur jusqu'à portion suffisante); ou alors carcasses de poisson. Des os et des légumes et aromates. C'est tout.

Et le petit truc du boucher pour donner un bon goût...
... des os!
Bouillon fait maison
(www.valesavabien.blogspot.com, tous droits réservés)

Dans une grande casserole (la mienne contient 10 l), verser 3-4 litres d'eau fraîche et ajouter:

  • des os avec cartilages, qu'on aura fait dorer au four une dizaine de minutes (le truc du boucher!)
  • 2-3 os à moelle
  • 2-3 morceaux épais de queue de boeuf
L'eau arrive à hauteur des os.
Amener à presque ébullition et écumer si nécessaire.
Ajouter ensuite:

  • des légumes (1 poireau, 4-5 carottes, 5 branches de céleri, 6 gousses d'ail, 2 oignons non pelés piqués de girofle)
  • des épices (2 feuilles de laurier, thym et romarin ficelés en botte, persil, 5 gousses de cardamome et 1 morceau de gingembre fendu en deux)
  • 4-5 cs de vin blanc sec, ou alors du vinaigre de pommes ou du jus de citron
  • du sel (1 cc de sel par litre), mais pas de poivre, que la très longue cuisson risque de rendre amer.
Si on veut pouvoir profiter des bienfaits santé du bouillon d'os, il est impératif de mettre un liquide acide, qui va faire se dissoudre les minéraux et le collagène des os.

Le liquide acide, indispensable à la réussite du bouillon
Laisser frémir à feu tout doux durant 8-10 heures à couvert (vérifier le niveau d'eau) ou plus si on a le temps (jusqu'à 24 heures!).

Ensuite, retirer les os et les légumes (à jeter, car ils ne sont plus nutritifs du tout), récupérer les fibres de viande des queues de boeuf et les moelles, filtrer, goûter... miam-miam, c'est bon, hein?

Les légumes et les os après cuisson...
Les fibres des queues de boeuf... à réserver pour des rillettes!
Filtrer pour éliminer les mini bouts d'os dissous
Il est beau, il est bon, mon bouillon! 
Et mettre en bocal après avoir remis à ébullition (remplissage à chaud). Pour ma part, j'ai choisi d'en faire des cubes à congeler. C'est plus simple d'en ajouter un cube à une sauce...

En pots, ou...
... en cubes! C'est bien pratique au jour le jour!
J'ai réchauffé un reste de riz l'autre soir, et pour donner un peu de goût, j'ai ajouté un peu de bouillon... Oh que c'était savoureux, d'un coup!

Il faudra que j'essaie d'en boire une tasse chaque jour, dès que mes genoux se rappelleront à mon bon souvenir. Comme je sors d'un jeûne, ils vont me laisser tranquille durant quelques mois, normalement. Je vous redirai!

(Désolée d'avoir un jour de retard par rapport à ce que j'avais annoncé sur FB... l'actualité parisienne m'a passablement perturbée.)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis...