Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

samedi 1 juillet 2017

Yaourt vegi super crêmeux et sans soja!

Voilà une recette de yaourt végétal vraiment bluffante!
Crêmeuse à souhait, elle se prépare sans soja.
C'est presque un entremet et c'est vraiment vraiment gourmand et délicieux.
Et simple à faire en plus... tout pour plaire, quoi!

La crème de la crème... sans produit laitier ni soja!

Dans ma quête du grâal hors des produits laitiers, c'est une si belle découverte que je l'adopte définitivement. Le procédé se fait en deux temps mais c'est vraiment simple de chez simple!


L'intérêt de la recette est qu'elle s'adapte aux oléagineux qu'on aime. J'ai testé l'amande et la noisette... un vrai bonheur! L'index glycémique est ridicule si on sucre de manière raisonnée et raisonnable: du sucre de coco, du miel d'acacia ou du xylitol, par exemple.

Yaourt vegi super crêmeux à la noisette
(valesavabien.blogspot.com, tous droits réservés, inspirée par la "crusine academy")

1er phase: préparer une gelée à base d'agar-agar
Diluer 8 g d'agar-agar (= 4 cuillerées à thé rases) dans 5 dl d'eau. Faire bouillir durant 3 minutes et verser dans un plat. Faire refroidir pour que la gelée prenne.

2ème phase: préparer le mélange à yaourts
  • découper la gelée d'agar-agar en gros cubes et les verser dans le mixer
  • mixer grossièrement avec 165 ml d'eau
  • ajouter 120 g de purée de noisettes (ou d'amandes, ou de cajous, ou d'amandes et de pistache, ou...) et
  • 50 g de sucre coco (ou de miel d'acacia, ou de sucre de bouleau (xylitol))
  • si on aime: un peu de vanille en poudre, ou autre épice (cardamome, cannelle...)
  • 1 yaourt de la fournée précédente, ou bien 1 capsule de probiotiques ou 1 sachet de ferments pour yaourts (natali: avec du lait en poudre; yalacta: avec de la maltodextrine... les vegans feront leur choix selon leur conviction)
  • mixer encore avec 165 ml d'eau si on a utilisé des ferments secs, ou moins si on a réutilisé un yaourt (retrancher la quantité du yaourt des 165 ml d'eau)
  • on doit obtenir une crème onctueuse épaisse
  • verser dans les pots en verre de la yaourtière (la mienne en contient 8), ne pas fermer les yaourts, mais fermer la yaourtière avec son couvercle
  • laisser fermenter 6 à 8 heures, soit au soleil, soit en branchant la yaourtière (et je l'emballe d'une couverture épaisse, car elle s'éteint au bout d'une heure)
  • une fois les yaourts fermentés, les fermer avec les couvercles, laisser refroidir et mettre au frigo.

Le liquide est versé dans les pots, il est déjà très onctueux...

La yaourtière a fait son job: elle a gardé au chaud les petits pots!

Le résultat est bluffant: onctueux et ferme, au bon goût de yaourt et de noisettes!
La prochaine fois, j'essaierai avec de la "confiture" de marrons déjà sucrée. Inutile alors de sucrer la préparation, on l'aura compris!

Se régaler sans produits laitiers, c'est donc possible!

Pourquoi donc tous ces efforts ? Moi qui suis petite-fille de laitier et fromager, qui ai grandi au pays du lait, des vaches et des montagnes verdoyantes, j'ai dû manger des tonnes de fromages, de yaourts, de lait, etc. Le lait, je ne le digère plus, c'est du passé. Mais les yaourts et le fromage sont encore un pêché mignon, je l'avoue. Un petit creux? Un petit dessert? Le réflexe "fromage" est solidement ancré dans mes habitudes.

Hélas, j'ai des gênes un peu faiblards côté arthrose. Déjà que mes genoux ne veulent plus que je courre... Voilà que depuis quelques temps, mes doigts sont assez douloureux, surtout le matin, et un peu gonflés. Et chose étonnante, cela s'est déclaré environ 1 mois après mon jeûne annuel. Je ne peux donc pas suspecter un encrassement, mais bien une réaction à ce que je mange. Je n'ai pas envie, mais alors pas envie du tout, d'avaler des anti-inflammatoires et des anti-douleurs pour le restant de mes jours. Car je devine bien ce que c'est: ma grand-maman a eu les mains toutes tordues et douloureuses.

J'ai enfin lu le livre du Dr. Jacqueline Lagacé qui me titillait depuis un moment. Cette chercheuse canadienne s'est soignée de ses douleurs terribles et invalidantes d'arthrose par son alimentation, en reprenant les travaux menés par le Dr. Jean Seignalet. Exit donc les produits laitiers pour au moins 3 mois, juste pour voir si cela me fait l'effet espéré.

Voilà donc pour les yaourts. Restent les fromages... Quelques articles vont sûrement voir le jour car je suis en pleine expérimentation (au plus grand désespoir de Junior 2, qui me paraît un peu buté pour le coup..!). Pour certaines recettes, c'est très concluant. Ah, le gouda au cumin... un délice! Pour d'autres, ma foi...  (ouille, cette feta à base de graines de lupin, bof bof!).

A suivre, donc! Je vous ferai, c'est promis, un topo complet sur ces "vromages" ou fromages végétaux.


1 commentaire:

Votre avis...