Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

lundi 15 août 2016

Vindiou, v'la l'mildiou! Plan B pour mes tomates...

Plan B pour tomates vertes: les transformer en pickles!

Voilà... c'est fichu ou presque!

Amoureusement semées, élevées, rempotées, plantées (un peu tard à cause de la vague de froid qu'on a eu en mai dernier), pincées, enrubannées autour des tuteurs... Voir les premières fleurs, promesses de délices futurs, accueillir les premières tomates qui se forment et les couver du regard, et... patatras! Voilà un tache, puis deux... le temps d'intervenir et c'est trop tard, presque tous les pieds sont atteints. C'est le mildiou des tomates, fatal.

J'ai donc dû me résoudre à arracher les plants atteints. Sur un plant que je croyais sain, une seule tache, mais tout en bas à la base du tronc: ça fait mal!
Et les tomates déjà formées alors? Vertes, dures, elles ne mûriront pas. Qu'en faire alors?

Et bien des pickles, pardi! Voilà le Plan B!
J'ai déjà préparé des tomates cherry en lactofermentation: c'était bon au goût, mais la consistance était vraiment trop molle à mon goût. Mais la tomate verte, elle est bien dure, ça devrait le faire!

Ni une ni deux, j'ai cueilli en même temps que mes pauvres tomates rescapées du massacre du thym citron et du romarin. Avec du basilic frais et une gousse d'ail frais, il suffit de préparer la saumure de sel marin et le tour est joué.

Donc on récapitule...
Une fois les larmes ravalées d'avoir dû décimer la plantation de tomates, laver les tomates vertes et les couper en deux. On voit alors si la tomate est déjà atteinte ou pas...
La première et la deuxième tomate ont déjà une tache de mildiou. La troisième est intacte!
Pour en faire des pickles, c'est la méthode de la lacto-fermentation qui est idéale.

Prendre des bocaux à étrier propres, disposer les tomates et les aromates dedans et bien tasser. Placer un anti-monte-lait dessus, il va empêcher les tomates de remonter et de flotter à l'air.

J'ai rempli deux bocaux de 5dl avec ces quelques tomates!
Verser la saumure, préparée avec 20 g de sel marin sans additifs et 6 dl d'eau. Pour faire fondre le sel, le premier déci peut être chaud, les 5 suivants froids.

Fermer les couvercles et ... attendre!

Jolies tomates en bocal: ça redonne le moral!
Le principe de la lacto-fermentation est de tirer parti des bactéries lactiques naturellement présentes sur et dans les végétaux et de favoriser leur développement en milieu anaérobie, donc sans oxygène. Le sel favorise leur développement. En se développant, le milieu s'acidifie et tue germes et autres pathogènes. Ne restent que les bonnes bactéries lactiques, celles que notre intestin adore!

Dès les premiers jours, cela va vite commencer à chuinter, à siffler et à déborder! Prévoir de placer une assiette sous les bocaux! Après une semaine environ, cela s'arrête. Ne surtout pas ouvrir les bocaux! Les mettre au frais (à la cave) durant 3 semaines. Ensuite, c'est prêt à être dégusté.

Mes pickles seront prêts pour les premiers frimas et les premières fondues et raclettes! Croisons les doigts et qu'aucun mildiou n'aie échappé à mon couteau! Rendez-vous dans quelques temps pour des nouvelles de dégustation, sur Facebook!

A ceux qui s'inquièteraient d'éventuels dangers bactériologiques: il n'y a AUCUN risque à manger des aliments lacto-fermentés. Car s'il y avait eu un problème lors de la fermentation, cela sentirait le rat mort et personne ne voudrait en manger! Pour en savoir plus, je recommande la lecture des livres de Marie-Claire Frédéric et son blog: www.nicrunicuit.com. N'oublions pas que la lacto-fermentation est la plus ancienne technique de conservation de l'humanité, bien avant Pasteur! De plus, c'est aussi la seule technique de conservation qui enrichit l'aliment au lieu de l'appauvrir comme la pasteurisation, l'apertisation, la stérilisation, etc.

Cette émission "Dossier du jour" de France 5 avec l'auteure résume très bien l'affaire!
https://youtu.be/1k-gtY-3gTg


1 commentaire:

  1. Je suis heureuse d'avoir trouvé cet article ! Maintenant je sais quoi faire de mes petites tomates vertes !
    Merci beaucoup pour tous ces merveilleux partage !
    Coraline

    RépondreSupprimer

Votre avis...