Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

lundi 14 mars 2016

Démaquillant biphasé et pads de coton zéro déchet

En matière de démaquillage, il y a plusieurs méthodes simples. Celle avec de l'huile et une éponge lavable est toujours très bien. Le savon tout seul convainc certaines, mais pas toutes (dont moi, ça pique trop dans les yeux!).

Mais des fois, je souhaite un peu plus de douceur et de sensation cocooning, avec du lait ou du démaquillant biphasé maison.

J'y avais renoncé, toute convaincue de ma méthode à moitié japonaise (le layering, mais en mode simplifié!) qui n'engendre aucun déchet, à cause du coton...

Un petit bobo plus tard, je me suis rendue compte que les ronds de coton jetables, il y en a encore dans le tiroir au désinfectant. Sans réfléchir, je me suis emparée du rond tout blanc, l'ai imbibé de liquide soignant pour nettoyer ma petite plaie. C'est tellement machinal, nos habitudes sont ancrées si profondément, c'est à peine croyable. Je me suis rendue compte de cela en rassemblant tous mes déchets, emballage du sparadrap, coton souillé, pour la poubelle. Bon, celle-ci est bien assoiffée de déchets, je dois dire! Il lui pousserais presque des toiles d'araignées dans le fond...

Dans certains magasins, j'avais déjà repéré les petits pads en coton, ou en bambou. A 15 euros les 10, j'ai passé mon chemin. Mais subitement, je me suis rappelée mon carton à "pates", des vieux tissus que j'entrepose là pour nettoyer un truc vraiment dégoûtant.  Qui n'a pas un vieux linge éponge à jeter un jour? Un qui est tout élimé dans les bords et n'est plus présentable? Moi, j'en ai un...

Alors ce matin, je me suis lancée dans une grande entreprise de confection de pads en coton, un peu pimpés sur les bords pour rendre l'entreprise un peu plus joyeuse. Voilà ce que cela donne...

Pads de coton lavables: upcycling d'un vieux linge! C'est joli en plus...
Un vieux linge de toilette ayant appartenu à ma grand-mère, ayant bien 30 ans d'âge, a donné naissance à 40 petits pads tout mignons, et les chutes ont permis de confectionner 4 lingettes prêtes à piquer sa place au sopalin de la cuisine!

M. Sopalin, tu peux prendre ta retraite!
Alors si vous avez ça en stock, lancez-vous! La découpe est la plus longue à faire. Comme chablon, j'ai utilisé la plus grande tasse de mon armoire, un petit bol ira bien.

On tourne presque en rond...
Empilés, près pour se faire pimper un peu les bords!

Ensuite, il faut coudre un joli bord à la machine à coudre, pour éviter qu'ils ne s'effilochent à l'usage. J'ai choisi d'utiliser les restes de cannette qui me restaient...

Grande couturière, je ne serai jamais!
C'est tout rond, ça n'a pas d'angle, c'est donc hyper simple. Par pad, compter 40 secondes avec un point compliqué comme le mien!

C'est assez esthétique, ces bidules, non?
Carpaccio de pads en coton!
Et le démaquillant alors? Plus rapide que ça à faire, y'a pas!


Démaquillant bi-phasé douceur "For your eyes... not only!"
(pour une petite bouteille de 100 ml)
  • de l'hydrolat de bleuet et d'hamamélis: doux pour les yeux et démaquillant aussi (bleuet)
  • de l'huile de noyau d'abricot: c'est ce qui va dissoudre le maquillage le plus persistant
  • du gel d'aloe vera (50 pression pompe): hydratation intense
  • 3 gouttes d'huile essentielle de lavande: juste pour l'odeur, pas vraiment nécessaire
On verse au pif, on mélange, et c'est tout.
Et ça démaquille, je vous dis pas. Regardez les images...

Un fond d'huile de noyaux d'abricots...

On ajoute du gel d'aloe vera, de l'hydrolat (bleuet, hamamélis)
On mélange le tout
On en verse sur le coton tout neuf (enfin, 30 ans d'âge quand même!)
Une bonne couche de mascara séché, de crayon et de rouges...
... disparaissent comme par enchantement!
Yerk! Direction la machine à laver!



1 commentaire:

  1. J'ai testé hier soir. Par contre, à la place de l'hydrolat de bleuet (je n'en ai pas trouvé à Fribourg), j'ai mis de l'hydrolat de Fleur d'oranger, c'est efficace aussi. En plus, j'ai utilisé mes cotons maison...

    RépondreSupprimer

Votre avis...