Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

lundi 18 mai 2015

Petit déj' pour matin calme, sans produits laitiers ni céréales

Parfois, une petite faim se fait sentir le matin: en général, c'est quand je ne dois pas partir travailler et que j'ai le temps. Ce qui est en plutôt réservé en week-end.

A ce moment-là, j'aime préparer une sorte de crème Budwig, mais sans produits laitiers (que je ne digère plus trop bien) et sans céréales (trop lourdes à digérer au sortir d'un jeûne). Elle ressemble beaucoup à la crème "Budsli" (mix de crème Budwig et de Bircher Muesli), à la différence qu'elle ne contient pas de céréales.

Petit déj' pour matin calme, sans produits laitiers ni céréales

Les fruits de saison sont mis à l'honneur dans une crème à base de banane et de noix de cajous lacto-fermentées. Un peu de poudre de perlimpinpin pour relever le tout et voilà une sorte de "boulgi-boulga" qui donne la pêche, sans charger l'estomac et la digestion!

On peut préparer la base de ce plat le soir avant, histoire de gagner du temps si on a vraiment la dent chaque matin et si on est pressé. Le matin, il suffit de couper les fruits frais et de mélanger à la crème déjà préparée.

Petit déj' pour matin calme, sans produits laitiers ni céréales (C)(www.valesavabien.blogspot.com, tous droits réservés)

Pour 2 à 3 personnes:

  • 1 banane (toujours pas fan, mais son goût n'est pas trop présent dans cette recette)
  • 1/2 jus de citron frais
  • 2 cc d'huile de lin, de colza ou de cameline (pour les acides gras oméga 3)
  • 3 cs de purée de pommes sans sucre (surtout sans sucre ajouté! sinon, la faim va rappliquer dare-dare après 2-3 heures de digestion, une fois le pic de glycémie redescendu en dessous de la norme... plus haut il grimpe, plus dure est la chute! ce qui provoque les fringales terribles!)
  • 2 cs de purée de cajous lacto-fermentée (pour le goût lacté, sans l'origine laitière)
Mixer finement, pour émulsionner l'huile.
Ajouter:

  • 1 pomme bio en petit dés
  • une poignée de fruits secs oléagineux nature torréfiés au four (noisettes, amandes, noix... passés 20 minutes au four à 160 degrés) et grossièrement hachés
  • 1-2 fruits de saison: en ce moment, on déguste les mangues du Burkina Faso importées directement par mon maraîcher bio: un pur délice! Des abricots ou autres fruits rouges congelés font l'affaire: ils dégèlent dans la crème directement et apportent de la fraîcheur
  • 2 cc de la poudre ATL(A)S
  • 1 cc de poudre de moringa ou arbre de vie. A défaut, la spiruline pourrait faire l'affaire. Il s'agit ici de profiter d'utiliser un complément alimentaire d'origine naturelle pour faire le plein de bienfaits. Comme j'ai découvert le moringa, je l'utilise!
Bien mélanger, dresser et se régaler!

Bon à savoir

  • La poudre de moringa est tirée des feuilles de l'arbuste Moringa oleifera, un arbuste qui pousse en climat tropical, dont les analyses disent qu'elles contiennent deux fois plus de protéines que le yaourt, trois fois plus de potassium que la banane, quatre fois plus de calcium que le lait, sept fois plus de vitamine C que les oranges et quatre fois plus de vitamine A que les carottes. Elles contiennent, fait assez rare, tous les acides aminés essentiels. Au goût, c'est très bon, surtout! A l'oeil, cela donne ce petit aspect piqueté de vert assez joli. 


  • Les fruits secs oléagineux sont toujours à disposition chez moi dans une boîte en fer blanc: j'en torréfie chaque semaine entre 600 et 800 grammes (on est quatre en famille)! Ils servent d'apéro, de petit en-cas quand on a un petit creux, ils parsèment les salades et leur apportent du croquant, se glissent dans la pâte à pain... La torréfaction révèle les goûts et surtout, élimine les anti-nutriments présents naturellement dans les graines (et qui les protège contre les éléments jusqu'à leur germination). Le trempage dans de l'eau fait le même travail, mais on n'a pas les goûts! Alors plutôt que d'acheter (très cher) des chips et cacahuètes pas trop bons pour la santé, pensez à torréfier vos oléagineux!
  • Pour ma part, si je n'ai pas le temps le matin, je n'ai pas faim. Je prolonge mon jeûne nocturne jusqu'à midi en n'oubliant pas de boire beaucoup durant la matinée. C'est du "jeûne intermittent", ai-je appris, qui fait de nombreux adeptes auprès de ceux qui se sont délestés des messages de type "le-petit-déjeuner-est-le-plus-important-des-repas-de-la-journée" en écoutant plutôt ce que leur raconte leur estomac et leur corps. A l'âge adulte, non, on ne meurt pas d'inanition si on ne petit déjeune pas, oui on a assez de réserves pour tenir jusqu'à midi sans problème aucun et oui, il est préférable de s'écouter que d'obéir bêtement aux injonctions de la diététique, qui se trompe régulièrement d'ailleurs, influencée par l'industrie (du lait, des céréales, etc.). Depuis que je skippe le petit déjeuner, je n'ai plus de coup de barre à 11 heures, et plus envie de recommencer le petit déjeuner à 9 heures (soit 3 heures après avoir petit déjeuné). Et ma petite cervelle fonctionne à merveille durant toute la matinée! Question de glycémie sans doute...

1 commentaire:

  1. la noix de cajou apporte beaucoup de bonne choses, il est possible de broyer aussi des graines de lin et de sarrasin cru (faire gonfler ces 2 graines durant une nuit dans de l'eau) avec de l'eau en remplacement de la compote et de l'huile pour donner une crème liante très douce et moins sucrée.
    c'est un de mes petit dej préféré, ça tient toute une matinée (je me lève a 6 heures) et me permet même un footing d'une heure entre 12h30 et 13h30 sans craintes.

    RépondreSupprimer

Votre avis...