Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

vendredi 6 mars 2015

L'effet papillon du rhume!

Atchoum! Boilà-d-y bas que je me suis enruhbée... C'est de saison abrès tout!

D'habitude, que le rhume débarque chez nous, il n'est pas regardant et s'attarde chez chacun de nous quatre, et même il lui arrive de muter un peu et... de refaire un tour!


Dans ces cas-là, c'est fumigation aux huiles essentielles (pour moi) ou juste à l'eau (pour les autres), lavage du nez à l'eau salée avec le pot Neti (pour moi, une découverte de ma retraite au Jura l'année passée) ou au brumisateur à l'eau de mer (pour les autres), lavage fréquent des mains, spray nasal aux huiles essentielles de PharmaGranges (pour moi) ou très chimiques (pour les autres) et bien sûr... des tonnes de mouchoirs en papier.

Ma nouvelle arme: des mouchoirs tout doux, zéro déchet!

Le nombre de mouchoirs type kl**nex qu'on a utilisés et jetés, parfois pour juste deux gouttes au nez, c'est hallucinant! Je n'ose même pas essayer de compter les boîtes (en carton) même si j'ai toujours privilégié les mouchoirs en papier recyclé. L'effet papillon, dans cette histoire? Qui dit mouchoirs en papier, dit déchets à jeter, utilisation de ressources précieuses (le bois et l'eau, l'énergie pour fabriquer tous ces mouchoirs, on y pense?) et gros gaspillage au final. A multiplier par le nombre de rhumes...
A première vue, personne chez nous ne tient à réhabiliter les "tire-jus" à papa, roulés en boule au fond de la poche. C'est vrai qu'il fallait les repasser, ces mouchoirs-là... mauvais souvenir!

En me baladant sur la page FB de zerowastehome de Bea Johnson, je suis tombée sur cette photo, qui présente une manière toute simple de recycler les vieux t-shirts usés: en en faisant des mouchoirs à usage unique. Stockés dans un pot à étrier, c'est en plus très joli.
Crédit photo: (c) Béa Johnson, zerowastehome
L'idée a fait son chemin. J'ai trouvé un pot à étrier en verre chez Landi à moins de 7 francs - contenance 5 litres! - et j'ai pris le chemin de la cave où sont entreposées mes vieilles pattes. Quel trésor n'avais-je pas là? Un vieux drap blanc tout élimé, troué, aux élastiques distendus, dans l'attente d'une nouvelle vie! Et deux t-shirts passablement découpés aussi.

C'est parti pour une partie de découpage aux ciseaux crantés de ma boîte à couture...
Il faut aussi imaginer la suite: une fois qu'ils seront utilisés, il me faut le minimum de manutention. Un filet à lessive fine placé dans une poubelle fera l'affaire pour récolter les mouchoirs usagés. Une fois plein, zip et hop, à la machine à 60 degrés, histoire de tuer tous les microbes.

Le résultat est là: me voilà riche de 5 litres de petits mouchoirs en jersey tout doux, parce que plus le tissu est usé, mieux c'est!
5 litres de mouchoirs: les rhumes peuvent attaquer!

L'avenir dira si on arrive à intégrer cette nouvelle habitude, à la maison pour le moment...
Je l'espère bien!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis...