Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

lundi 14 avril 2014

Savon façon Alep

Que faire de mon huile de baies de laurier? Avec de l'huile d'olive, c'est l'ingrédient phare du savon d'Alep. Alep, fait-on encore du savon dans ce pays ravagé par la guerre civile?

Les huiles rehaussées de mica vert… sacré Alep!

En hommage et en pensées avec la population syrienne qui souffre de la folie de ses dirigeants, voici ma recette de savon façon Alep, enrichie d'huiles précieuses (argan, noyaux d'abricots…) mais sans huiles essentielles, pour conserver la bonne odeur particulière de l'huile de laurier.

Savons façon Alep très doux (surgraissé à 8%)
(www.valesavabien.blogspot.com, tous droits réservés)
Pour 750 g d'huiles, 2 blocs de savon de …. grammes (*)

Diluer la soude caustique en prenant les précautions d'usage:
  • 285 g d'eau
  • 102,5 g de grains de NaOH
Tempérer au bain-marie les huiles suivantes:
  • 200 g d'huile d'olive
  • 200 g de graisse de coco
  • 150 g d'huile d'argent
  • 100 g d'huile de noyaux d'abricot
  • 55 g d'huile de ricin
  • 45 g d'huile de baies de laurier
  • 1 cc de micas verts
Les micas ne sont pas fidèles... pas indispensables!
Quand les deux mélanges ont atteint 45 degrés environ, verser le liquide de soude dans les huiles et mixer au mixer plongeant jusqu'à la trace.

Mettre en moule, couvrir de film alimentaire, laisser durcir 1 jour-1 nuit, démouler, couper, mettre en cure un mois...

Phase de gel perturbée par les micas, semble-t-il...

Gel en vue...
Si on le souhaite, on peut favoriser la phase de gel en emballant les moules dans une grosse couverture, afin d'y maintenir la chaleur. La saponification se poursuit dans le moule et dégage de la chaleur, ce qui provoque la phase de gel: d'abord au centre, une tache plus foncée va s'étendre à tout le savon si la chaleur est maintenue longtemps. C'est intéressant de le faire, car au moins au final, le gel s'est étendu partout.

Cette fois, je ne l'ai pas fait et le gel s'est arrêté à mi-chemin pour le premier batch. Pour le second, il y avait moins de matière, le gel a été moins intense et a légèrement été perturbé par la présence des micas... c'est ce que j'imagine. Certains trouvent les tranches de savon pas très esthétiques, mais cela ne change rien au produit final! A vous de décider.

Phase de gel bien visible... bloquée avant d'avoir atteint les bords!
 (*) J'utilise les moules Tradition de chez Aroma-Zone et chaque fois, je me fais avoir! Il est indiqué qu'un moule peut contenir 750 g de savon environ. Je compose ma recette sur le soapcalc, j'y inscris donc 750 g d'huiles! Et je me retrouve avec trop de savon, car je n'ai pas compté le poids de l'eau et de la soude qui s'ajoutent aux huiles... Donc la prochaine fois, j'y pense, c'est promis!

3 commentaires:

  1. Coucou Valérie,
    J'aime bien ton mot à la fin... Il m'arrive exactement la même chose quand je fais des savons : j'oublie de compter le volume d'eau et de soude et ça déborde du moule ;o)
    Super savon en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Caroline! Ce n'est qu'un tout petit tracas en fait! On peut aussi "recycler" tous le savon en trop à chaque fois dans la même boîte et au final, on a un savon à couches et couleurs multiples!
      De ton blog, je garde la façon de mettre le savon coulé dans une boîte en polystyrène, afin de conserver la chaleur... et donc de favoriser la phase de gel partout!
      Ce savon, je l'adore! Il sent si bon et il ne dessèche pas la peau du visage... Merci pour ton gentil commentaire!

      Supprimer
    2. Cool, l'idée d'un savon stratifié !! Je retiens, et je mets en pratique, merci !

      Supprimer

Votre avis...