Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

vendredi 5 avril 2013

Funnel tricolore: le stress à la savonnerie!

Ce week-end de Pâques qui s'étire est l'occasion de renouer avec les bulles de savon. J'ai découvert la technique du funnel, et du coup, c'est reparti pour un troisième batch de savons du week-end...

Selon cette technique, on obtient des savons ronds aux cercles concentriques de couleurs différentes. Premier challenge: vider des cartons de chips aux pommes de terre pour récupérer ce qui va me servir de moule. Là, pas de problèmes, mes ogres à la maison s'en chargent bien (et moi je n'y résiste pas trop longtemps non plus!).
Premier essai de funnel: esthétique moyenne... On ferra mieux la prochaine fois!

Deuxième challenge: trouver les matières premières. Parce que mon stock de beurres et huiles végétaux rétrécit comme peau de chagrin après les savons pour peaux à problèmes, les savons tchaï et ceux au lait d'avoine fait maison pour la peau délicate de ma tantine...

Un petit tour à la M****s pour y découvrir un mélange de graisses végétales à 50/50 d'huile de tournesol et d'huile de palme. Tant mieux, je n'ai plus d'huile de palme. Pas que j'en raffole dans les savons, mais elle apporte quand même bien du moussant et de la dureté..


Troisième challenge: trouver de quoi colorer mes pâtes. J'ai fait un thé de cynorrodons (églantiers) assez fort pour avoir une couleur bien rouge foncé. Surprise: en l'utilisant pour la solution de soude, la couleur a viré en vert dans un premier temps, puis à l'orange! J'ai eu recours ensuite au curcuma pour de l'orangé (et du mica doré) et à l'oxyde rose pour le rose-rouge (avec de l'argile rose). Et des micas blancs pour le blanc.

Solution de soude à base de thé de cynorrodons (à droite, le thé nature)
curcuma et paillettes dorées
argile rose et oxyde rose
mica blanc
Ce que je n'avais pas prévu, c'est que la trace est venue en 10 secondes chrono! Presque pas eu le temps de tout mélanger que cela figeait déjà dans mes pots. L'utilisation de l'entonnoir s'est révélée inutile, ça bourrait. Quel stress! Il a fallu faire vite et verser alternativement chacune de mes pâtes colorées, petit peu par petit peu, avant que cela ne soit plus possible. Et dire que j'avais cru faire une pâte assez liquide...
le stress illustré! la prochaine fois, faire une pâte li-qui-de!

600 g d'huiles, c'est parfait pour le tube de chips...

Funnel tricolore (il faut 600 g d'huiles et graisses pour remplir un tube de chips aux pommes de terre)
  • huile de colza: 100 g
  • mélange tournesol-palme: 200 g
  • huile de coco: 125 g
  • beurre de karité: 75 g
  • beurre de mangue: 75 g
  • huile d'avocat: 14,5 g
  • beurre d'avocat: 10,5 g
  • selon soapcalc.net: 228 g d'eau pour 79,9 g de soude NaOH (surgraissé à 8%)
Parfum tiré du livre du couple Chevallier, mais un peu adapté parce qu'il contient une erreur:
  • 6 g d'HE d'amyris
  • 6 g d'HE de sauge sclarée
  • 12 g d'HE de myrthe rouge
Bon, trop de beurres et pas assez d'huiles liquides. Mais pour une recette qu'on veut vite faite, c'est parfait!

600 g d'huiles pour 9 savons tous différents
le choix des mélanges de couleurs n'est pas très heureux, pas assez de contraste!
Au final, des savons qui se démoulent bien (après un moment passé au congélateur), qui se tranchent bien, mais qui collent au tranchoir. La surface de coupe n'est donc pas lisse.

Le choix des couleurs est très moyen. L'orange ressort bien, le rose fait très fade, le blanc est bien. Il faut absolument mieux contraster les différentes pâtes. Ou s'en tenir à deux couleurs. "On dirait du pâté fourré au foie gras!" m'a dit ma soeur en visite. Elle n'a pas tort...

Pour obtenir des cercles concentriques, je pense que la fluidité de la pâte y est pour beaucoup. A refaire donc.

Pour le parfum, j'adore! Au moins ça! Rendez-vous sous la douche dans un mois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis...