Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

lundi 18 mars 2013

Nettoyage de printemps - Bilan de la semaine de jeûne

J'avais dit dix jours... eh bien, il faut savoir rester humble! Finalement, j'ai rompu mon jeûne samedi soir, soit après sept jours complets. Comme disait l'Homme, si je jeûne, c'est pour me faire du bien... or là...

Et bien justement, vendredi, je me suis sentie mal comme un chien. Tout allait bien jusque là, à pouvoir travailler quasiment non stop, y aller, en revenir, faire les courses, cuisiner aussi (je vous donnerai bientôt la recette des dorades aux agrumes préparés pour mon équipe jeudi soir...! ça sentait si bon... bien sûr pas goûté, mais les sourires autour de la table en disaient long!). Bref, je me suis dépensée sans compter, "comme si de rien n'était". Juste le pas un peu ralenti, sinon, rien de changé.

Et mon organisme s'est rappelé à mes bons souvenirs: "hé cocotte, et le repos? et les siestes? y'en a pas? ok, je mets sur off!". Message reçu 5/5. C'est sans doute pourquoi je me suis sentie si vidée, si nulle, si avachie, si mal dans ma carcasse vendredi. A tel point que j'ai mis mes pruneaux à tremper le soir même en me disant que si samedi matin, je me sentais pareil, je mettais un terme à ce jeûne.

Samedi matin au lever, miracle, la top forme! Donc j'ai poursuivi encore samedi. La perspective de vivre un nouveau dimanche en famille loin de la table m'a rendue assez triste. La nostalgie des goûts et de la convivialité fut la plus forte!

Moralité de l'affaire: quand on jeûne, oui on peut le faire en travaillant, mais non, on ne peut pas tenir le même rythme. Il faut absolument prévoir de se reposer. Une simple natte de gym à dérouler au bureau, ou bien s'il fait beau et assez chaud, l'herbette accueillante du parc d'à côté... il faut dormir, faire un nonet, piquer un petit roupillon en milieu de journée. In-dis-pen-sable! On en apprend tous les jours...

Bilan

C'est pas tout cela, mais quel bilan tirer de ce jeûne? Je me sens bien, encore pas au top de ma forme (cela ne saurait tarder!), mais psychiquement très bien. C'était comme des vacances. Ma petite usine interne est sans doute ravie d'avoir pu chômer, elle.

Dimanche, je suis allée faire du sport en salle (allure tout doux, 1 heure de la marche sur tapis, avec deux petits "collines" à gravir seulement): les endorphines m'ont fait l'effet d'un shoot! J'étais sur un nuage en descendant du tapis (heureusement cela n'a pas duré trop longtemps).

Bien sûr, j'ai perdu du poids. Cette fois-ci, plus de 10% de mon poids initial, ce qui fait beaucoup et ce qui a achevé de me convaincre que sept jours étaient assez. Mais surtout, je n'ai plus mal aux genoux. Pour les migraines, on verra durant les prochains mois, mais je peux déjà dire que je mange beaucoup moins de ces pastilles qu'avant de jeûner. Quand à mon foie, je ne sais plus où il est quand je dors!

Mon colon est allé se baigner à trois reprises, une fois avant, une fois pendant et une fois à la reprise. Un vrai nettoyage de printemps, un soulagement hors du commun... à recommander à tous. A chacune des fois, le massage de la thérapeute est différent. La troisième fois, il est plus profond qu'à la première. Pour rassurer les sceptiques, l'hydrothérapie ne perturbe en rien la flore qui se reconstitue en deux heures et jamais l'eau ne va pas plus loin que le colon, elle ne peut pas.

Ces jours de jeûne me recentrent aussi sur les sensations - même les plus petites - lorsque l'on mange, que l'on respire, que l'on admire, que l'on écoute... C'est tout bête, mais comme un vol de papillon, dès qu'on en prend conscience, ces moments-là d'insoupçonnés deviennent si indispensables.

Cap sur la reprise alimentaire pour cette semaine

Pour rompre un jeûne, il est conseillé de mettre à tremper toute une nuit 4-5 pruneaux dans de l'eau, avec 1 cc de graines de lin. Le mucilage dégagé par les graines de lin vont faciliter le transit. On peut aussi manger de la purée de pommes cuites, sans sucre, avec quelques canneberges et amandes, elles aussi trempées. Pour les amandes, on prendra soin de les peler avant de les manger (ça se pèle très bien après trempage!).

Après ce premier petit bol de fruits séchés trempés, il faut envisager toute une semaine pour réhabituer son estomac et ses intestins à reprendre du galon.
Pas à pas, comme lors de la descente alimentaire, sans être pressé surtout.

Ce qui signifie:
  • le soir: quelques pruneaux, 1 cc de graines de lin et 5-6 amandes, le tout mis à tremper le matin avec de l'eau. Peler les amandes car la peau, c'est trop de fibres d'un coup!
  • jour 1: purée de pommes cuites au petit déjeuner, un jus d'orange frais pressé avec la pulpe. Dans la journée, des légumes cuits, des compotes.
  • jour 2: idem, mais on peut y ajouter un yogourt soja, voire un fruit cru. Observer comment l'organisme réagit: s'il y a des gaz, alors c'est trop tôt pour le cru. Continuer avec les légumes et fruits cuits. Ajouter du riz ou une pomme de terre vapeur.
  • jour 3: ajouter du tofu pour les protéines, des légumineuses bien cuites et toujours beaucoup de légumes... recommencer l'expérience avec le cru, une salade assaisonnée de bonne huile pressée à froid (colza, lin, noisettes....).
  • jour 4: ajouter peut-être un oeuf au menu. Recommencer le pain (le vrai, plein de bonnes choses, pas ces machins tout blancs dont le gluten colle comme de la colle de tapissier! le pain au levain, avec de la farine de céréales anciennes comme l'épeautre ou le petit épeautre par exemple).
  • jour 5: ajouter un yogourt au lait de vache pour ceux qui supportent. Penser à manger des graines oléagineuses, au début un tout petit peu pour voir et puis un peu plus au fur et à mesure... Un peu de poisson-vapeur pourra convenir (sans sauce épaisse et riche!).
  • Pour le reste (fromages, viandes, vin, chocolat...), le plus tard possible, une fois qu'on est de nouveau allé à selles, que tout est en ordre du côté digestion. De toute façon, c'est mieux de n'en manger qu'un peu de temps en temps et pas tous les jours.
Au bout d'une semaine, on devrait pouvoir manger normalement de tout.

Comme cette semaine de reprise est quand même assez "light", on ne reprendra pas d'un coup tous les kilos perdus, ce qui est quand même bon à prendre... Et on prolonge encore les effets du jeûne, les toxines continuant d'être évacuées tant que l'organisme n'est pas à nouveau surchargé. Y penser avant d'ouvrir la première plaque de chocolat venue!

Allez, à l'année prochaine pour un nouveau bon nettoyage de printemps!

Littérature
 
Pour ceux qui veulent creuser un peu le sujet, je conseille les ouvrages de Gisbert Bölling "Le Jeûne", conçu comme un "Questions-Réponses", ou bien celui de Sophie Lacoste "Les surprenantes vertus du jeûne". Elle donne plein de petits conseils, des trucs pour venir à bout des petits désagréments, telle tisane pour ceci cela. J'ai aussi lu le livre sur la méthode Buchinger, mais je le trouve un peu compliqué...

7 commentaires:

  1. Bravo pour ta reussite, meme si tu n'as pas suivi tout ton projet.

    RépondreSupprimer
  2. Merci! Je n'avais rien à prouver, pas de compétition à gagner, mais les encouragements font toujours plaisir! Mais tu sais, c'est vraiment à la portée de chacun... une méthode gratuite de se maintenir en santé. Alors, tentée?

    RépondreSupprimer
  3. I can feel that the articles contained in this blog is so interesting. I also get a variety informasin, thanks. Obat Herbal Untuk Mengobati Gangguan Pencernaan

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. I am often to blogging and i really appreciate your content. The article has really peaks my interest. I am going to bookmark your site and keep checking for new information.
    cara cepat mengatasi infeksi jamur kulit di tangan

    RépondreSupprimer

Votre avis...