Zéro Déchet

Zéro Déchet
Ambassadrice

samedi 9 mars 2013

Nettoyage de printemps - Bilan de la semaine de préparation

Toute la semaine, je me suis préparée au jeûne. Le programme est assez facile, il est exposé ici. Dès demain, c'est l'arrêt total de tout aliment. Durant mes dix jours, je prendrai 2 dl de jus de fruits frais dilué le matin, et un bol de bouillon aux légumes frais sans sel (et sans les légumes) le soir. Avant de dédier une semaine entière la reprise alimentaire par étapes successives. Mais c'est encore trop tôt pour en parler...!

Pourquoi est-ce tant nécessaire de prévoir une semaine dite de "descente alimentaire"?

Et bien, c'est nettement plus facile de passer au travers des deux premiers jours du jeûne (le cap des deux jours franchi, le reste est du gâteau!) quand on a déshabitué son corps de certains aliments plus longs à digérer, comme toutes les protéines animales, les oeufs, les produits laitiers et les féculents. Chacun sait comme il est difficile de sauter un repas: on "meurt" littéralement de faim après. Je n'ai pas envie de ressentir cela en début de jeûne.

Grâce à la descente alimentaire, petit à petit, le contenu de l'estomac diminue aussi, on est rassasié avec moins. A ma grande surprise (mais oui, à chaque fois cela m'étonne), je me contente d'une pomme coupée en dés au petit déjeuner, d'une petite portion de légumes-légumineuses ou de salade rikiki à midi, d'une assiette de soupe aux légumes le soir...

Sans doute la préparation psychologique y est pour quelque chose aussi. Mon objectif est fixé depuis longtemps, je sais où je vais, je m'y tiens. Comme pour le sport: une fois décidé, on y va sans se "tâter" à chaque fois. Point. Sinon, c'est la reculade assurée... (pour le sport, j'avoue bien connaître... pas pour le jeûne!).


J'ai bien mangé...!

J'ai mangé à ma faim pourtant durant cette semaine. Des légumineuses (salade de lentilles, graines de soja vertes "Umame", soupe de pois jaunes...). Des légumes cuits à la vapeur, aromatisés au basilic (le petit pot vendu au rayon des épices à la Coop est une merveille!), ou bien juste tournés dans une cuillerée de purée d'amandes, ou assaisonnés de gomasio (sel et sésame grillé). Au travail, j'ai simplement cuit au micro-ondes des légumes déjà tranchés vendus en sachet: il faut juste prévoir un récipient qui permette de cuire à la vapeur mais au micro-onde, comme ceci. Comme je n'en avais pas, j'ai simplement utilisé un récipient de conservation avec son couvercle non fermé. Et des graines germées.

A part les légumes, beaucoup de fruits aussi, et en début de semaine, encore quelques yogourts au soja. Comme ils sont sucrés, cela va encore pour les trois premiers jours, après... tintin!
Du tofu bien sûr, aussi pour les premiers jours.
Sinon, quand j'ai eu un petit creux, des noix et des amandes.

Et boire beaucoup, beaucoup. Des tisanes, du thé roïbos (sans théine), de l'eau. Le matin, un verre d'eau avec un demi jus de citron au lever fait des merveilles.

Si la semaine de préparation est efficace, les symptômes de la mise en route de la détoxification du corps ne tardent pas à se manifester. Dans mon cas, un mal de tête tenace mercredi et jeudi. Les toxines que le corps évacue causent de tels désagréments. Et même mon foie a signalé qu'il était prêt pour le grand nettoyage: alors que j'ai mangé végétarien dès mardi et bu des litres d'eau, jeudi matin, mes urines étaient super foncées au lever.

Nettoyage du colon

Ce n'est pas étonnant car mercredi soir, j'ai bénéficié d'une hydrothérapie ou irrigation du colon. Grâce à cela, le processus de détoxification s'enclenche. Cela semble un peu barbare, mais en fait, c'est une séance très agréable et tranquille: le colon est "baigné" a plusieurs reprises dans de l'eau tiède à chaude, légèrement salée comme un sérum physiologique, introduite par une canule stérile. Cette eau (et les déchêts qu'elle décolle) se vide toute seule par la même canule tandis qu'on est allongé. Durant la séance, la thérapeute masse le ventre doucement et accompagne le péristaltisme. Alors d'accord, c'est surprenant et il faut faire l'effort de dépasser ses préjugés et ses peurs. Mais tous les livres sur le jeûne le recommandent: pour pouvoir jeûner sans soucis, il est absolument nécessaire de vidanger les intestins. Je n'aime pas trop la purge à boire, ni le lavement à domicile, donc j'ai opté pour l'hydrothérapie, même si c'est un peur cher. Tant pis, je le vaux bien! Une séance est à nouveau prévue en milieu de semaine de jeûne et à la fin.

Dernier jour

Aujourd'hui samedi, c'est le jour des fruits crus. Demain, ça commence sérieusement.
Prévoir de s'habiller plus chaudement: on a bien froid quand on n'a plus de carburant!
Prévoir de dormir plus que d'habitude: en dormant, on élimine bien plus, et puis "qui dort dîne!".
Prévoir des temps de trajet à pied plus longs: on avance, mais au ralenti. Au niveau de la tête par contre, c'est un peu le turbo! C'est le moment de pondre des concepts à tout-va, de réfléchir à des stratégies, etc.

Mon entourage direct est briefé et l'Homme de la maison va cuisiner pour les Juniors, c'est super sympa. Mais je tiens à partager mon bouillon du soir en famille.

J'ai avancé le jour J à dimanche car mardi, j'ai un événement important au travail, une présentation devant un public, donc je dois être en forme. Les deux premiers jours étant synonymes de perte d'énergie, ce sera le troisième jour, donc cela devrait aller. Si jamais, j'ai mon petit pot de miel au cas où mes jambes flageoleraient.

Et dès mon retour parmi les gourmands, je me mettrai à tester la fabrication du tofu soyeux maison. J'ai déjà une commande de mon amie Natalie pour du tofu soyeux aromatisé au sésame grillé. Alors d'ici là, patience...

3 commentaires:

  1. Merci pour cet article ! Je suis très intéressée par tout ça. Mais pour l'instant j'allaite et je vais commencer par une cure interne d'argile.
    En tout cas je garde vos articles pour les ressortir au moment opportun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez bien raison de garder toutes vos forces pour l'allaitement. La production de sécrétion lactée peut se tarir, ce serait dommage. Et puis l'allaitement puise bien dans les réserves constituées durant la grossesse, et permet à l'utérus de retrouver sa forme d'origine.
      Je vous conseille de lire un ou deux livres sur le jeûne, pour savoir un peu ce qui vous attends. Personnellement, cela m'a bien rassurée! Celui de Sophie Lacoste ou de Gisbert Bölling sont très bien.

      Supprimer
  2. Voilà, le cinquième jour se termine. Mon jour difficile s'est très bien passé. Les auditeurs étaient contents, moi aussi! Le mal de tête a disparu. Je me suis massée les tempes avec de l'huile essentielle de lavande vraie. Ce n'est pas aussi rapide qu'une aspirine, mais pendant un jeûne, tout médicament est interdit. La phytothérapie et l'aromathérapie ont des effets magiques. A doser avec précautions toutefois, car l'organisme réagit très vite.

    Pour se lever le matin, il faut y aller doucement, prendre son temps: position assise d'abord, puis debout tout doux. Je bois un grand verre d'eau encore au lit, ça aide.
    Si le coeur s'emballe (palpitations), la tisane d'aubépine fait merveille. Tout rentre dans l'ordre rapidement.

    Au niveau des petits désagréments, j'ai une glande salivaire qui gonfle ces deux jours. Je sais qu'elles sont pleines de micro-kystes qui bouchent l'écoulement de la salive. De temps en temps, surtout quand je mange de l'acide, je me retrouve avec une tête de hamster! Comme je ne mange rien, je suis surprise que cela gonfle. Effet du jeûne? On verra au fil des prochaines semaines si mon corps a éliminé les petits kystes indésirables.
    Car c'est la magie du jeûne: n'ayant plus à s'occuper de la digestion (= 30% de l'énergie utilisée chaque jour), le corps s'occupe de réparer ce qui cloche un peu partout. Inflammations diverses, cellules indésirables, kystes et grosseurs, tout cela sert aussi à fournir de l'énergie. C'est le recyclage parfait!

    Et je confirme que la tête fonctionne à merveille! J'ai abattu une tonne de boulot assez impressionnante depuis le début de la semaine et il me semble pouvoir mieux résister au stress. Résister n'est pas le mot, je dirais que je relativise la pression, qui ne me pèse plus autant qu'avant. Cool, relax, tel est mon credo!

    En route pour les cinq prochains jours. Tout baigne... C'est fou ce que le bouillon du soir est réconfortant. Ne pas oublier d'y ajouter un chouillas de sel (du miso de riz). Un petit peu de sel évite des problèmes musculaires, dont le plus important est le coeur. Voilà, suite au prochain numéro...

    RépondreSupprimer

Votre avis...